Презентация "Пионеры герои"

Дополнительные материалы для внеурочной деятельности по теме "Юные герои" на французском языке.
Скачать материал
библиотека
материалов
Содержание слайдов
Номер слайда 1

Les jeunes héros de Toula. Fait par Péchtnicova Dacha. L’élève de la 10e. De l’école № 7 De Chtchekino

Номер слайда 2

Alexandre Tchékaline. Le 25 mars 1925 — le 6 novembre1941 En 1941 Sacha a terminé la 8-e classe de l’école secondaire de la ville Likhvine de la région de Souvorove à Toula. Au mois de juillet de 1941 il est entré par volontier dans une équipe des distribueurs, puis quand les troupes soviétiques ont réculé du territoire de Toula, il est allé avec son père chez les partisans. Il est devenu éclaireur dans Pérédovoï. Il ramassait des renseignments concernants de la dislocation et du nombre des troupes hitlériens, des armes et de leurs itinéraires. Ensemble avec des autres membres du détachement il participait aux embuscades, minait les chemins, violait le lien de l'adversaire et faisait dérailler les échelons.

Номер слайда 3

Alexandre Tchékaline. Au début de novembre Sacha avait pris froid, et le commissaire du détachement l'a dirigé au village chez le professeur proche des maquis, où le garçon pourrait se reposer. Mais dans le village il a appris qu'il était recherché par les Allemands. Alors Sacha a décidé de partir chez lui-même à la maison paternelle au village Peskovatskoïe. Ayant remarqué la fumée du tube, le moniteur N. Avdjukhin a communiqué cela au bureau du commandant allemand militaire. Les parties allemandes ont entouré la maison et ont proposé àTchékaline de céder. À la réponse Sacha a ouvert le feu, et puis est sorti de la maison et a tenté de courir, mais il a été pris et livré au bureau du commandant militaire. On le torturait quelques jours pour recevoir les informations nécessaires. N'ayant rien obtenu, les pouvoirs allemands ont arrangé le supplice indicatif sur la place municipale : Sacha était accroché le 6 novembre 1941. Après la mort Alexandre a reçu le nom du héros de l'Union Soviétique le 4 février 1942. À 1944 la ville de Likhvine a été rebaptisé à Tchékalin.

Номер слайда 4

Vladimir Kouzmine. Le plus jeune héros, l'originaire du village de Bekhovo de la région Zaoksky, Volodia Kouzmine avait seulement 10 ans. En automne 1941 les fascistes se sont approchés à la propriété "Polenovo". Pour rejeter l'ennemi, nos troupes devaient passer sur un autre bord d'Oka. Volodia, qui a augmenté sur les bords d'Oka, connaissait chaque méandre de la rivière, et il connaissait bien où on cachait les bateaux. Le lieutenant a accepté de prendre le gamin intelligent sur un autre bord. Ils passaient au crépuscule, mais les Allemands ont remarqué en tout cas le bateau et ont commencé à tirer. Ce jour-là on a perdu les quatres: les serveurs de mortier Koudriavtseve et Tchachkine, l'instructeur politique Tarassove et Volodia Kouzmine.

Номер слайда 5

Vladimir Kouzmine. La mère de Volodia, Praskovia Ivanovna se souvient: «… les notres avaient pris la poêle pour frire des pommes de terre. Et j’ai envoyé ce jour-là Volodia à reprendre la poêle. Prends, je dis, et reviens à la maison, au sous-sol. Et le soir on l‘a apporté aux bras... Ce lieutenant pleurait, embrassait mes mains, disait: «la mère, ça serait mieux moi...»On a enterré Volodia de manière militaire. Le commandant a dit : «la Mère, ton fils augmenterait par le brave homme. Mais que l'on peut faire? C’est la guerre, la Mère»Sur le territoire du musée il y a une grande pierre okskiï. C’est le monument aux tombés. Ce monument a été fait par le serrurier local Fiodor Kourjoukov. À l'envers du bloc il a répété l'ordre de la Guerre nationale et a gravé les lignes: «on arrêtait ici l'ennemi. Novembre - décembre 1941.» Tout à côté il y a les noms des héros qui ont péri ce jour-là de la balle fasciste. Parmi eux il y a le nom du héros de 10 ans Volodia Kouzmine.

Номер слайда 6

Valentine Parchoutine. Le 29 novembre 1929 – le 29 novembre 1941. La famille de Parchoutine vivait à la périphérie du bourg Rogojinsky. Le fils de 11 ans, Valia faisait ses études à l'école №39. Au commencement de la guerre, en septembre les études d'école a été supprimé. La mère a insisté pour que les enfants partent pour le village de Pismenka de la région de Souvorov, chez son frère. Mais à la fin d'octobre il s'est enfui de l'oncle à Toula.«J'aiderai nos combattants, - a dit Valia a sa mère sanglotant, - je vais apporter les cartouches, et, peut-être, tirer des fritzs!» «Les gamins ne font pas de guerre», - a dit sa mère. «Cela pourquoi? Et tu te rappelles, je t’ai lu sur Gavroche un jour? Il faisait la guerre». Dans quelques jours il est venu à la maison dans les bottes, l’anorak et le nouveau chapeau de l'armée avec l'étoile.

Номер слайда 7

Valentine Parchoutine. Valia apportait aux combattants les cartouches, le sac avec les bandes chargeuses, était l'agent de liaison entre les bataillons. Le 29 octobre 1941 Valia a eu 12 ans. De l'église se trouvant sur la colline, la mitrailleuse allemande de gros calibre tirait et bombardait Krasny Perekop. De notre côté les cartouches manquaient, ils se sont achevées, il fallait de rapporter encore. Deux combattants sont allés, mais ils ne sont pas revenus... Valia a dit: «J'irai! Moi, je suis petit, les Allemands ne me remarqueront pas!»Plusieurs fois Parchoutine apportait les cartouches. Enfin il lui semblait qu'il rampe trop lentement. Le gamin s'est redressé en pied, ayant oublié le danger, et tout de suite il a été abattu par la balle du tireur de précision allemand. Il n’y avait pas de médecin tout près. Dans cinq heures Valia Parchoutine est mort. Un jeune héros a été enterré sur le cimetière Vsekhsvyatskoïe. Maintenant sa tombe est soignée par les enfants de l'école №39 - de l'école portant le nom de Valia Parchoutine.

Номер слайда 8

Sacha Doubove, Kolia Vénédiktove, Dima Аnkoudinove. En été 1941, quand les pères et les frères aînés partaient pour le front , Sacha de 15 ans et Kolia de 16 ans se sont mis à courir au comité du Komsomol et ont demandé de les expédier au front. Mais les gamins mineurs ont été expédiés à la maison. Octobre 1941. La ville est entourrée par des renforcements défensifs. Le service de reconnaissance de la 50-ème armée défendant Toulà, s'est adressé au comité du Komsomol avec la demande de choisir les enfants courageux pour l'exécution des devoirs dans l'arrière de l'ennemi. Ainsi Sacha Doubov et Kolia Venediktove sont devenus les éclaireurs.

Номер слайда 9

Sacha Doubove, Kolia Vénédiktove, Dima Аnkoudinove. Une fois en décembre les enfants ont reçu un nouveau devoir. Cette fois Dima Ankoudinov est parti avec eux. Il avait 16 ans. Les enfants ont accompli avec succès le devoir. En retour les garçons sont entrés à une des maisons du village de Belkovo pour se réchauffer. Ici le traître a donné les éclaireurs aux fascistes. Ni les interrogatoires, ni la torture n'ont pas obligé les enfants à se mettre à parler …Bientôt nos troupes ont libéré Belkovo. Dans le ravin après la haie étaient trouvés trois cadavres couverts de neige. Avant la fusillade on les torturaient. Les fascistes ont découpaient la croix sur le dos de Kolia Benediktove . Sacha Doubove et Dima Ankoudinove, on les piquaient par les baïonnettes, on a crevé les yeux de Dima. On a trouvé les enfants avec les mains accrochées – jusqu'à la dernière minute par la poignée de main ils soutenaient l'un l'autre. Trois amis étaient honorés posthumement aux médailles «Pour la défense de Moscou». Et à la place de la destruction des jeunes éclaireurs il y a un obélisque fabriqué par les komsomols de l'usine métallurgique Kosogorsky en 1971.

Номер слайда 10

Lève Volkove. C’ était un garçon très sympathique, tout le monde l'admiraient. Mais Leve n'était pas dû rencontrer son amie, créer la famille, parce qu’il a péri à 17 ans. Lève Volkove est né à Toulà, il faisait ses études à l'école secondaire №8. En septembre 1941 ensemble avec les amis il est parti construire les ouvrages défensifs près de Toulà. Lève creusait les tranchées, mais il rêvait de lutter en première ligne. Plus tard le rêve du gamin s'est réalisé. Lève est devenu le combattant du régiment des ouvriers de Toulà.1924-1942

Номер слайда 11

Lève Volkove. Le relevé de l'ordre aux troupes du front Occidental «annonce de la décoration du personnel» du 22 janvier 1942 № 063 selon le régiment des ouvriers de Toulà:  «Par la médaille «Du courage» est décoré le combattant Volkove Leve Petrovitche, 1924 ., le soldat dès 1941. La description de l'exploit: «Il a manifesté du courage et de l'héroïsme à l'exécution des missions de combat dans la lutte avec le fascisme germanique aux approches de Toulà. Le camarade Volkove en accomplissant le devoir du commandement de la compagnie, en se camouflant sur le terrain, a rampé vers «le coucou » d’ennemi et l'a supprimé. Cela se passait dans la nuit au 3 novembre dans le bourg Rogojinsky». Lève Volkove de 17 ans a péri le 15 février 1942 dans le combat acharné pour le village de Malyaevka de la région de Smolenske.

Номер слайда 12

Vladimire et Viatcheslave Gorchkove. Cette histoire surprenante s'est passée dans la ville d'Efremove de la région de Toulà. En automne 1941 la ville était occupée. 52 combattants blessés sont restés dans un vieux petit bûcher sans l'assistance médicale et la nourriture. Quarante cinq jours, avant la libération d’Efrémove par les parties de l'Armée rouge, la famille Gorchkove soignait les blessés en secret, pendant la nuit. Et parmi eux deux frères : Volodia de 12 ans et Viatcheslave de 14 ans. Les parents faisaient le repas pour les combattants, spécialement pour cela ils ont égorgé la seule vache-nourrice. Ils ont rompu toutes les serviettes se trouvant dans la maison pour les bandes . À la faveur de la nuit les gamins pénétraient dans la remise et nourrissaient les combattants. Grâce aux efforts de cette famille, tous les 52 soldats de l'Armée rouge sont restés vivants. Les Gorchkoves étaient décorés tous par des ordres et des médailles «Pour les faits d'armes».

Номер слайда 13

Le Soldat inconnu. Dans chacun des pays du monde. Qui a participé à la guerre,Le feu sacré brûle. Sur le tombeau et sur la Terre !Le Soldat inconnu,D’un sommeil éternel,Dort ici et les gens. Le croient immortel. Qui est-il, l’Inconnu,Sans prénom, sans famille?Il ne donne pas de fleursÀ sa mère ni aux filles. Toute la vie sa mère pleure. Attendant son fils toujours. Mais personne ne peut lui dire,Comment il a péri un jour...

Информация о публикации
Загружено: 24 ноября
Просмотров: 444
Скачиваний: 1
Лукина Елена Сергеевна
Французский язык, Прочее, Презентации