Презентация "Экскурсия по барскому дому музея-заповедника "Тарханы"

Проектная работа учащихся "Экскурсия по барскому дому государственного Лермонтовского музея-заповедника "Тарханы" федерального значения. Цель проекта: повышение интереса к французскому языку на основе материалов, связанных с жизнью и творчеством нашего земляка М. Ю. Лермонтова.
Скачать материал
библиотека
материалов
Содержание слайдов
Номер слайда 1

Номер слайда 2

Образовательная: расширение знаний о жизни М.Лермонтова. Развивающая: Закрепление программной лексики по теме, развитие общеучебных умений(работа со словарем, со справочной литературой). Практическая: практика в диалогической, монологи- ческой ,письменной речи, аудировании. Воспитательная: повышение интереса к французскому языку на основе его сопоставления с родным, расширение кругозора учащихся.

Номер слайда 3

Подготовительный: -определение темы; -определение источников информации, способов ее сбора и анализа, - распределение ролей в команде. Основной : -определение способа представления результата; - сбор информации-интервью, опрос; работа со справочной литературой, - творческая переработка; - коллективное выполнение проекта. Заключительный: –коллективная защита проекта ( обоснование процесса проектирования, объяснения полученных результатов) в форме презентации; -анализ достижения поставленной цели, - оценка результатов.

Номер слайда 4

Nous nous trouvons dans le musйe, autrefois ce fut l’ancienne maison seigneuriale. M. I. Lermontov, le grand poиte russe, passa ici les premiиres annйes d’enfance. Il йtait nй а Moscou, puis il vйcut 13 ans а cette propriйtй. Il arriva ici pour voir sa grand-mиre, quand il йtait grand. La campagne de Tarkhany appartint а cette femme. Cette maison est en bois. Elle a deux йtages: le rez-de-chaussйe et le premier йtage avec la mezzanine.

Номер слайда 5

A cфtй du portrait de cette femme il y eut un portrait de sa seule fille. Ce fut la mиre du poиte. Elle s’appella Maria Mikhaпlovna,la femme mince et romantique. Marie aima beaucoup les livres et la musique. Sa vie fut trиs courte.Elle mourut а l’вge de 21 ans de la phtisie. Et voilа le portrait du pиre du poиte. Il s’appella Iouri Petrovitch Lermontov. Il fut militaire, un bon homme. Aprиs la mort de sa femme il quitta а jamais cette propriйtй et revint а Kropotovo. Aprиs son dйpart la grand-mиre commenзa а йduquer Michel. Voilа son testament dans lequel le seul hйritier fut son petit-fils. Ce testament aurait йtй rйel, si son pиre n’avait pas йduquй son fils. Et maintenant regardez, s’il vous plaоt, le portrait de Michel а l’вge de 2,5-3 ans.A cet вge il resta sans mиre. M. Mikhaпlovna aima beaucoup jouer du piano. Voilа ce piano. D’habitude elle prit son petit-fils aux genoux. Devant vous le mouchoir de poche de la mиre du poиte sur lequel il y eut une broderie de la couronne d’armoiries de Lermontov et le prйnom de Marie en franзais. Dans les premiers dessins du poиte « Madame avec le bйbй»,«L’enfant tend ses bras vers sa mиre », nous sentons la tristesse de sa mиre Ce furent les copies. De cette maniиre il dessina а l’вge de 15-16 ans. Dans cette chambre on mit l’arbre de Noлl pour l’enfant. Les paysants dйguisйs y allиrent. Ils chantиrent et dansиrent. Et voilа la table sur laquelle on joua aux cartes. Ce fut le meuble mйmorial du 19 siиcle.  Dans la maison il y eut 10 chambres. Tous ces objets que vous allez voir ce sont des choses authentiques du siиcle passй. Entrons dans la premiиre chambre principale.Elle s’appella « la salle ». Ici vous voyez les portraits des proches du poиte :le portrait de la grand-mиre, de sa mиre, du pиre et son portrait. La grand-mиre s’appella Elisavйta Alexййvna Arsйniйva. Elle fut la plus proche parmi les autres parents. Elle fut la femme sage, eut fermetй de caractиre.

Номер слайда 6

Сette chambre fut aussi principale. Elle destina pour les entretiens sйrieux. Les portraits de Spйranski et Stolypine ornиrent les murs. La grand-mиre prit la place souvent prиs de la fenкtre du salon et regarda son petit-fils. Il aima aller avec les enfans dans la chкnaie mener la ronde. Ce fut pendant les fкtes d’ йtй, par exemple, pendant la Pentecфte. Le meuble dans cette chambre fut en bouleau noir de Carйlie. Les toiles «Le paysage avec la chute d’eau» et «Deux natures mortes» ornиrent le salon.

Номер слайда 7

Passons, s’il vous plaоt, dans cette chambre. Сe fut la salle а manger.Aux murs de la salle а manger se trouvиrent les lithographies sur les sujets de Сaucase. Michel Lermontov fut au Caucase beaucoup de fois. Il ne put pas marcher jusqu` а 3 ans parce qu` il йtait nй de sa mиre malade.La grand-mиre partit avec son petit-fils pour le Caucase aux eaux minйrales. A Tarkhany Michel entendit les rйcits sur la bataille de Borodino. Le frиre cadet de la grand-mиre Aphanaci Stolypine fut le participant de cette bataille. Dиs l’enfance il connut les pronoms de grands capitaines russes. Voilа leurs portraits. Ce furent : Ermolov, Barklaп de Tolly, Koutouzov. D’habitude on prit le petit dйjeuner, le dйjeuner, le dоner dans cette chambre. Pour prendre du thй on s’installa dans la chambre spйciale. Elle s’appella la chambre de thй.

Номер слайда 8

Passons, s’il vous plaоt, dans cette chambre. Сe fut la chambre de thй. En 19 siиcle ces chambres furent trиs populaires parmi les propriйtaires. L’ameublement dans cette chambre fut dans le goыt des maоtres de la maison. Devant vous l’ancien samovar de cuivre argentй. Aux murs nous voyons les toiles des peintres italiens « La tкte du viellard, « Le paysage avec les peupliers, » « La Place de Saint-Mars en Venise » Mikhaпl se passionna pour les travaux des peintres italiens, copia leurs toiles lui-mкme. Il eut du goыt pour les toiles de Rafaлl, Gvi-de-Reni. Devant vous la vaiselle du siиcle passй : les verres, les services а thй et а cafй en porcelaine. On invita les copains du mкme вge et les parents lointains d’Arsйniйva. Ilshabitиrent ensemble et firent leurs йtudes а Tarkhany. Il y eut une chambre d’йtudes pour ces enfants.

Номер слайда 9

Passons, s’il vous plaоt, dans cette salle de classe. Ici nous nous imaginons Lermontov а cette йpoque-lа. Il fut de petite taille, avec la grande tкte et avec le visage pвle, il posseda de grands yeux marron. Son charme fut trop fort et plein d’йnigmes. A l’вge de 10 ans Mikhaпl sut les langues йtrangиres : le franзais, l’allemand.La maоtresse d’allemandе fut Kristina Rйmer, la bonne femme et вgй et le maоtre de franзais fut Jean Kapй, l’ancien soldat de l’armйe de Napolйon. Sur la table il y eut des livres et des manuels de cette йpoque-lа, l’encyclopйdie de mathйmatiques а la main « Le spectacle du monde » en franзais et en allemand. Le troisiиme chapitre d’Eugиne Onйguine tint dans ces mains. Sa grand-mиre fit le cadeau а son petit-fils « Le livre des louanges », et « le Psautier », oщ il йcrivit ces autographes. Son passe-temps prйfйrй fut le de ssin. Ce furent les copies de ces aquarelles а l’вge de 12-13 ans. Et ici vous voyez son dessin « Les Cavaliers combattants. » Ce travail fut d’вge mыr. Mikhaпl cira des figures et des tableaux. Au printemps prиs de la maison seigneuriale on put voir les figures des hommes et des animaux de neige fondue. Ce fut le travail de petit Michel. Dans la bibliothиque il y eut des livres de la lecture de Lermontov quand il йtait petit enfant. Et maintenant passons dans la chambre suivante, dans la chambre des bonnes.

Номер слайда 10

Et maintenant nous allons monter l’escalier au premier йtage.

Номер слайда 11

Еn dйcembre 1835 on donna а Lermontov le congй pour les affaires de famille. Le 31 dйcembre Elisavйta Arsйniйva le rencontra а Tarkhany. Elle fut contente de son arrivйe. L’arrivйe de Mikhaпl anima toutes les chambres а la maison de la grand-mиre. Le portrait du travail du peintre de P.E. Zabolotski (1837) donna la prйsentation quel air avait eu le lieutenant de la garde impйriale du rйgiment de Hussard а cette йpoque-lа.Le peintre M.E. Mйlikov garda la description de Lermontov qui ressemblait а la prйsentation de Zabolotski. « Il fut vкtu en forme de hussard. Ce ne fut ni l’enfant, ni le jeune homme, mais l’homme а la fleur de l’вge, il eut les yeux tristes, mais ardents .  Son regard fut amical avec la cordialitй». Aprиs la longue sйparation avec Tarkhany, Lermontov se trouva dans l’intйrieur commode parmi les choses habituelles et aimйes dиs l’enfance. Dans l’intйrieur de la premiиre chambre il y eut deux fauteuils doux et grands en йtoffe de soie. Dans la grande armoire il y eut des livres de la lecture du poиte et au-dessus du canapй l’un des plus grands et meilleurs travaux pittoresques. « Vue de Caucase prиs du village « Lioni » et encore deux dessins (en copie) « Trois Troпkas » et l’aquarelle « Manoeuvres au village de Tsar ».La peinture de Lermontov compta 30 travaux а l’huile,51 aquarelles et prиs de 450 dessins а la plume et au crayon.Devant vous la table sur laquelle il y eut un coffret de noisetier, la pipe а la monture d’or et le porte-cigarette avec les cigarettes. En dedans du couvercle on fut dessinй « Lermontov fut tuй par Martynov а Piatigorsk le 15 juillet 1841. Il fut offert par Lermontov а Rйmi. Alexandre Rиmi est le camarade de travail du poиte а la garde impйriale du rйgiment de Hussard.

Номер слайда 12

Sur le grand bureau il y eut des livres aimйs des auteurs russes et occidentaux et parmi eux l’idole Pouchkine. Il adora Pouchkine toute sa vie, surtout l’oeuvre d’Onйguine. Au milieu de la table il y eut un encrier en vue du lion assis. A cфtй de cela il y eut un sceau de bronze avec les initiales « ML ». L’une de ces lettres vous voyez sur cette table. Elle se fut adressйe а Sviatoslav Raйvski, l’ami de Lermontov. Lermontov lui annonзa de la rencontre avec Varvara Alexandrovna Lopoukhina. Quand il йtait йtudiant, Mikhaпl tomba amoureux de Varvara avec la passion. Le cousin de Lermontov Chan-Guireп se souvint de cela. Il lui consacra beaucoup de poйsies et le poиme « Dйmon ». Lermontov peignit encore trois portraits, l’un de ces portraits vous voyez ici. Voici le portrait de son pиre. Il l’adora malgrй sa mort. Et voilа encore le dessin au crayon de Lermontov qui se trouva dans l’album des propriйtaires. Solntsev, la figure fйminine. On croit que Marie Loveпka a йtй sa cousine.

Номер слайда 13

Nous nous trouvons dans la premiиre chambre de la grand-mиre du poиte. Elle s’appella le bureau. Il fut meublй а la fin du XVIII siиcle. Sur le secrйtaire nous voyons les premiиres йditions uniques du vivant du poиte «  Contemporain de notre йpoque », « Recueil des vers de 1840», «Khadjy- Abrek », furent publiйs dans la revue «Bibliothиque pour la lecture en 1835 » et encore les papiers d’affaires. Et voilа l’album de Lermontov avec le portrait de sa grand - mиre en jeunesse.En 1828 Elisavйta Alexййvna partit pour Moscou avec le petit-fils et rentra seulement en йtй 1835 pour continuer а faire le mйnage. Elle s’ennuya de son petit-fils. Elle commanda au peintre F.O. Boudkine son grand portrait quand Lermontov йtait officier. Son portrait est en copie ici. La grand-mиre s’intйressa а la santй, а la poйsie de son petit-fils et lui йcrivit les lettres а  Saint-Petersbourg. Elle lut rйguliиrement ses vers et les crut exellents, incomparables.Passons,s’il vous plaоt, dans la deuxiиme chambre de la grand-mиre. Elle s’appella la chambre а coucher.

Номер слайда 14

Ici il y eut un meuble d’йpoque de Сatherine II dans le goыt de la maоtresse de la maison : le lit, le fauteuil, la commode. La commode et la toilette, qui appartinrent а la mиre du poиte. Sur la toilette il y eut un mouchoir de batiste sur lequel on fut йcrit en latin « Deo spec mea ». Arsйniйva fut une femme rйligieuse. Dans sa chambre il y eut des icфnes et des tableaux bibliques « Rкve d’Iakov, peintre inconnu du 19 siиcle « Mikhaпl- Archange remportant la victoire sur le dragon ». Au coin de la chambre il y eut la plus grande icфne « Sauveur qui n’est pas fait de main d’homme. Ce fut la relique familiale sauvetage. Elle pria devant ces icфnes. La grand-mиre demanda la vie а son petit-fils. Quand elle avait su de la mort de son petit-fils, elle pria devant cette icфne avec les mots :  « J’avais pris plusieurs fois pour la vie de mon petit-fils, mais le Dieu ne sauva pas ». Aprиs sa mort elle donna cette icфne а l’йglise de village. Mais quand le musйe avait fondй cette icфne revint de nouveau dans cette chambre.

Номер слайда 15

Nous sommes contents de nos rйsultats du projet. D’abord nous avons ramassй beaucoup d’ informations, d’illustrations de la vie de Lermontov.On a rencontrй avec les guides du musйe, ils nous ont aidй а trouver la littйrature.Les uns йcriviez, faisaient la prйsentation, d’autres tournaient le film.Nous avons appris beaucoup de mots . On aime le franзais.Nous avons eu la possibilitй de parler franзais pendant l’excursion dans notre maison seigneuriale.

Номер слайда 16

Арзамасцев В.П. «Места, воспетые поэтом». Саратов., 1981. Бородский Н.Л. М.Ю. Лермонтов. Библиография, т.1. М., 1945. Висковатый П.А. М.Ю. Лермонтов. Жизнь и творчество. М., 1989. Иванова Т.А. Лермонтов в Москве. М., 1979. Андреевич-Кривич С.А.. Тарханская пора. Саратов., 1976. Мануйлов В.А. Лермонтов в Тарханах. Пенза., 1949. Мельникова Т.М. «И дышит непонятная святая прелесть в них…» Рассказы о реликвиях Лермонтовского музея-заповедника «Тарханы». Пенза., 1994. Мельникова Т.М. Музей-заповедник «Тарханы». - Саратов: Приволж.кн. изд-во (Пенз. отд-ние), 1990. Методические рекомендации по проведению экскурсий по Барскому дому музея-заповедника «Тарханы». Фролов П.А. «Лермонтовские Тарханы», - Саратов: Приволж.кн. изд-во (Пенз. отд-ние), 1987.

Информация о публикации
Загружено: 16 января
Просмотров: 245
Скачиваний: 0
Аристова Татьяна Александровна
Французский язык, 10 класс, Презентации